Menu

Piano à Saint-Ursanne | Festival international de piano

Biographies 2018

Christiane Baume-Sanglard, piano

Christiane Baume-Sanglard est la fille du compositeur Abner Sanglard. Elle se produit en particulier régulièrement en duo de piano avec Gérard Wyss, Dana Ciocarlie ou Christian Chamorel, avec le clarinettiste Frédéric Rapin et la mezzo-soprano Véronique Rapin ; elle collabore également avec le Quintette à cordes de la Philharmonie de Berlin. Sa carrière se partage aujourd’hui entre récital et enseignement dans le cadre de la Haute Ecole Pédagogique de l’Arc jurassien (Suisse). Enregistrements notamment chez Claves Records.

Giovanni Bellucci, piano

Giovanni Bellucci, pianiste italien, est doté de facultés pianistiques impressionnantes dès son plus jeune âge. Il joue toutes les sonates de Beethoven à 14 ans et plus tard, il cumule les prix. Tous ses CD ont été récompensés. Il a été invité à jouer dans les salles les plus prestigieuses du monde et collaboré avec les plus grands orchestres, chefs d’orchestre et instrumentistes. Humaniste attaché aux cultures française et italienne, il admire chez Beethoven « le processus de création et plus encore la vertigineuse accélération de l’évolution de sa syntaxe musicale ».

Philippe Bianconi, piano

Philippe Bianconi est un pianiste français qui mène une riche carrière internationale. Il est l’invité d’orchestres et festivals de renom et a notamment collaboré avec Hermann Prey avec qui il a donné des concerts. Il a été nommé aux Victoires de la Musique Classique (2012), a remporté le Grand Prix de l’Académie Charles Cros ainsi qu’un Diapason d’Or (2012). Il assure désormais la direction musicale du Conservatoire Américain de Fontainebleau.

Dana Ciocarlie, piano

La Roumaine Dana Ciocarlie revendique l’héritage de Dinu Lipatti, Clara Haskil ou encore Radu Lupu. Elle a suivi les cours du Conservatoire National Supérieur de Musique à Paris. Son répertoire va de Bach à Horatiu Radulescu en passant par les grands auteurs romantiques. Dana Ciocarlie est professeur au Conservatoire National de Musique de Lyon et à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Depuis quelque temps, elle consacre une partie importante de sa vie à l’œuvre de Robert Schumann dont elle est une spécialiste reconnue ; elle vient de terminer l’enregistrement en public de son œuvre pour piano. Elle est conseillère artistique de Crescendo.

Alexandra Conunova, violon

Alexandra Conunova, violoniste moldave à la technique, la vélocité et la musicalité impressionnante, s’est imposée comme une soliste de premier plan. Elle a notamment remporté le Concours Joseph Joachim de Hanovre (2012), le Concours International de Singapour (2015), la Borletti-Buittoni Fellowship de Londres (2016) et s’est produite avec l’Orchestre de Chambre de Vienne, l’Orchestre de Chambre Mahler, la Sinfonietta de Lausanne et l’Orchestre Symphonique de Bucarest.

Valentin Cotton, piano

Valentin Cotton, pianiste français, a été lauréat de plusieurs concours en France : 1er prix au Concours Musical de France (2008), ainsi qu’au Concours de Piano de Montrond les Bains (2010) et 2e prix au Concours FLAME à Paris (2011). Au niveau européen, il fut demi-finaliste du Concours de Brême (2014) et qualifié pour le XVIIe Concours Chopin de Varsovie (2015). Grâce à ces résultats prometteurs, il est l’invité de nombreux festivals en Europe et s’est aussi produit en soliste avec l’Orchestre Mozart.

Michel Dalberto, piano

Michel Dalberto, pianiste français, est aussi chef d’orchestre depuis 2006. Il accumule les distinctions (Concours Clara Haskil, Concours Mozart de Salzbourg) et joue sous les baguettes les plus prestigieuses comme celle de Wolfgang Sawallisch, de Charles Dutoit ou de Kurt Masur. En récital, il accompagne Barbara Hendricks ou Jessye Norman et s’associe dans le répertoire de musique de chambre avec les frères Capuçon ou Henri Demarquette. Il est également professeur de piano au CNSM de Paris. Sa discographie, impressionnante, a reçu de nombreuses distinctions : Diapason d’Or, Académie Charles-Cros notamment.

Leonor Dill, piano

Leonor Dill a étudié avec Paul Coker à la Haute-École de Musique de Genève, à New York au Mannes College et chez Edna Golandsky. Elle a reporté plusieurs prix : Kiefer Hablitzel Musikpreis (2016), prix d’études du pourcent culturel Migros (2015), prix Spécial de la part de l’Orchestre de chambre de Zurich. Elle s’est également produite dans différents festivals dont le Davos Festival « Young Artists in Concert » et les « Brahmsiades sur la Colline » au Château de Neuchâtel.

François Dumont, piano

Pianiste né à Lyon, François Dumont est lauréat de nombreux concours internationaux dont le prestigieux Reine Elisabeth à Bruxelles. Il a été nominé aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Soliste instrumental » et a reçu le « Prix de la Révélation » de la Critique Musicale Française. Il fait partie du Trio Elégiaque, avec Philippe Aïche et Virginie Constant, dont le premier enregistrement a reçu le Diapason d’Or. François Dumont joue aussi avec des partenaires de musique de chambre prestigieux : Tabea Zimmermann, Augustin Dumay, Henri Demarquette, le quatuor Sine Nomine entre autres.

Nelson Goerner, piano

Il se forme au Conservatoire National de musique de Buenos Aires.  Encouragé par Martha Argerich, il débarque en Europe et obtient le Premier Prix du Concours de Genève en 1990. Les plus grands orchestres internationaux et chambristes font appel à son talent. Il est à la tête d’une importante discographie Son disque Debussy obtient le “Diapason d’or 2013” et son enregistrement de la « Hammerklavier » de Beethoven est récompensé par un « Choc » du magazine Classica. Il enseigne également à la Haute Ecole de Musique de Genève.

Aglaia Graf, piano

Aglaia Graf, pianiste bâloise, est à la fois interprète et compositrice. Elle a obtenu le prix d’études de la Fondation Kiefer Hablitzel (2011), le prix d’encouragement européen à la culture et le prix d’études de la Fondation Ernst Göhner (2008 et 2009). Elle se produit comme soliste ainsi qu’avec des orchestres réputés et joue régulièrement en duo avec son père, Peter-Lukas Graf, dans des récitals en Suisse, en Autriche, en Allemagne, en Italie, en Pologne et également lors d’une tournée en Chine et au Japon.

Marie Guyot, piano

Marie Guyot, jeune pianiste jurassienne, est entrée en 2015 à la Hochschule de Lucerne dans la classe de Florian Hoelscher. Elle a reçu également des cours chez Maurice Herzog à Delémont et Paul Coker à Neuchâtel. Marie Guyot s'intéresse à des styles variés allant du baroque qu'elle joue également au clavecin, au jazz qu'elle pratique au sein de plusieurs formations. En musique de chambre, elle aime partager sa passion avec d'autres musiciens.

Narek Hacknazaryan, violoncelle

Narek Hacknazaryan, jeune violoncelliste d’origine arménienne, est reconnu pour la qualité de son interprétation, la sensibilité, la subtilité et l’expressivité de son jeu. Sa carrière a démarré aux Etats-Unis où il a remporté le Premier Prix des Young Concert Artists International Auditions (2008). Il multiplie depuis les concerts prestigieux et a remporté de nombreux prix, dont la médaille d’or du Concours International Tchaïkovski (2011).

David Kadouch, piano

David Kadouch, pianiste français, fait très tôt ses débuts sur la scène internationale. Il décroche les titres de Révélation Jeune Talent aux Victoires de la Musique (2010) et Young Artist of the Year aux Classical Music Awards (2011). Régulièrement sollicité par de grands festivals et orchestres internationaux, il donne aussi des concerts de musique de chambre avec, entre autres, le quatuor Modigliani, Renaud et Gautier Capuçon, ou encore Antoine Tamestit.

Denis Koshukhin, piano

Denis Koshukhin, pianiste d’origine russe, connait une carrière fructueuse et fait preuve d’une maîtrise technique incroyable témoignant à la fois de maturité et de douceur. Après avoir remporté le 1er prix du Concours Reine Elisabeth de Bruxelles (2010), sa carrière décolle. Dès lors, il a acquis une réputation mondiale et se produit dans des festivals réputés, des salles de concert prestigieuses et avec des orchestres de renom. Il a sorti deux CD consacrés respectivement à Prokofiev et Haydn.

L’Orchestre International de Genève

L’origine de cette formation orchestrale remonte à 2010. Afin de répondre à l’invitation des autorités du Sultanat d’Oman à participer aux festivités du quarantième National Day, L’OIG est créé pour y représenter la Suisse et particulièrement Genève. La singularité de cet ensemble novateur et original tient à sa vocation de ne pas évoluer en structure institutionnelle classique, mais d’être avant tout une entité créative à géométrie variable, composée de musiciens talentueux. Leur président Olivier Föllmi et le directeur artistique Clément Dumortier œuvrent activement à faire jouer l’orchestre dans le monde entier et à faire vivre aux musiciens une aventure humaine exceptionnelle.

Alexei Ogrintchouk, direction

Il est né à Moscou. Boursier du gouvernement français, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient deux premiers prix en hautbois et musique de chambre. Il côtoie les meilleurs chefs d’orchestre et les plus talentueux musiciens de son temps. Invité de nombreux festivals, en France, en Autriche, en Hollande et en Russie, Alexei Ogrintchouk est également consultant permanent de la Royal Academy of Music de Londres. Son abondante discographie va de Mozart à Britten en passant par Beethoven et Schumann.

Estelle Revaz, violoncelle

Estelle Revaz est une jeune violoncelliste suisse qui connait déjà un grand succès. Ses prestations de soliste qui couvrent un large répertoire allant des concertos de Vivaldi jusqu’aux créations contemporaines sont régulièrement saluées par la presse et le public. Egalement passionnée de musique de chambre, elle affectionne aussi le récital violoncelle-piano ainsi que le trio. Elle poursuit désormais une carrière de soliste tout en continuant à se former auprès de grands noms.

Emile Sanglard, clarinette

Emile Sanglard, jeune clarinettiste jurassien, a commencé en 2015 un Bachelor en musique classique à la Haute École des Arts de Berne dans la classe d’Ernesto Molinari. Il a obtenu en 2017 le 2e prix au Concours National d’Exécution Musicale (CNEM) à Riddes. Emile Sanglard participe à de nombreux projets de musique de chambre dans diverses formations et est très actif dans le monde de la musique à vent, en tant qu’instrumentiste, enseignant et directeur.

Andrew Tyson, piano

Pianiste américain, Andrew Tyson s’est fait remarquer en 2015 au concours Géza Anda de Zurich. Il remporte non seulement le 1er prix, mais également le prix Mozart et le prix du public. Il a été distingué au Young Artists International Auditions de New-York (2011), à Leeds (2012), au Concours Reine Elisabeth (2013) et a obtenu un Avery Fisher Career Grant (2013). Il s’est notamment produit avec de nombreux orchestres américains, puis récemment européens.