Menu

Piano à Porrentruy | Festival international de piano

Présentation

7e édition de Piano à Porrentruy du 21 au 24 mars 2019

 

Deux lieux, deux festivals, un piano !

Situés au carrefour des frontières de la Suisse, de la France et de l’Allemagne, Piano à Porrentruy et Piano à Saint-Ursanne sont deux festivals qui s’adressent aux amoureux du piano. Ils visent une ligne artistique commune et sont complémentaires ainsi qu’associés. Chaque année, les festivals accueillent une pléiade de pianistes. Parmi les interprètes figurent les talents au firmament de leur art et de jeunes pianistes à l’aube de belles carrières.

Enracinés en terre jurassienne, les festivals investissent deux lieux de cachet, respectivement la salle Art déco de l’Inter à Porrentruy (au printemps) et le cloître de la collégiale à Saint-Ursanne (début août), alliant ainsi beauté des lieux, richesse patrimoniale et qua­lité acoustique.

Une offre culturelle unique dans la constellation des festivals : vivons ensemble l’instant éphémère du concert !

Piano à Porrentruy

Piano à Porrentruy aborde sa 7e édition du 21 au 24 mars et s’étoffe en proposant quatre concerts sur quatre jours. Le festival s’engage dans un nouveau partenariat avec Cinémajoie, le nouveau cinéma de Porrentruy. Il débute par le visionnement de deux films en lien avec le piano : Glenn Gould - Au-delà du temps, film de Bruno Monsaingeon (je 21 à 20 h 30) et Tokyo Sonata, film de Kiyoshi Kurosawa (ve 22 à 17 h).

Pour le concert inaugural (ve 22 à 20 h 30), le pianiste français d’origine libanaise Abdel Rahman El Bacha ouvrira les feux ; sur­doué du clavier, au répertoire immense (intégrale de l’œuvre pour piano de Chopin ou les 32 sonates de Beethoven notamment), il poursuit une intense carrière de soliste qui l’a amené à jouer sur les scènes les plus prestigieuses de la planète ; son récital traversera les époques : Bach, Beethoven, Schumann, Grieg.

Samedi 23 à 10 h 15, le festival organise pour son public une visite guidée patrimoniale de Porrentruy avec buffet du terroir à l’Inter ; cette offre exceptionnelle est proposée en par­tenariat avec Jura Tourisme pour l’ensemble des manifesta­tions du samedi (places limitées, réservations uniquement sur www.juratourisme.ch/piano2019.

L’Ensemble Alternances, sous la direction de son chef Julien Laloux et Ulysse Fueter au piano, explorera le répertoire de Fauré et du groupe des Six ; sur des paroles de poètes français, des œuvres vocales de Fauré, Milhaud, Durey, Auric, Honegger, Tailleferre et Poulenc alterneront avec des pièces pour piano solo des mêmes compositeurs (sa 23 à 17 h).

 

La soirée (sa 23 à 20 h 30) sera résolument romantique et vire­voltante ; le pianiste grec Vassilis Varvaresos a sorti récemment un disque intitulé « V for Valse » et la deuxième partie de son récital contiendra des pièces de cet enregistrement. Les œuvres interprétées ? Des pièces maîtresses du répertoire romantique : Arabesque de Schumann, les Impromptus op. 90 de Schubert, Soirée de Vienne de Liszt inspirée par Schubert, Méphisto-Valse du même compositeur, une Valse de Scriabine ; enfin pour ter­miner l’éblouissante et pyrotechnique Valse de Ravel.

Dimanche 24 mars à 11 h, Piano à Porrentruy présente un nouveau concept, « Piano mosaïque » : quatre récitals d’une demi-heure chacun s’enchaîneront pour le plus grand plaisir des auditeurs. Ce concert s’adresse aux familles et au jeune public en particulier. L’entrée est libre et la collecte sera remise à l’EJCM pour financer la rénovation de son école à Porrentruy. Quatre récitals et quatre configurations différentes : clarinette et piano pour commencer, avec Frédéric Rapin et Christiane Baume-Sanglard qui interpréteront des pièces majeures du répertoire ; ensuite un duo trombone et piano, rarement présenté sur les scènes, composé du jeune virtuose suédois Mikael Rudolfsson et de la pianiste française Valentine Buttard, dans des œuvres de Bach, Martin, Mendelssohn et Serocki ; un trio pour suivre avec Frédéric Rapin à la clarinette, Gabriel Esteban au violoncelle et Christiane Baume-Sanglard avec des compositions de Bruch et Glinka ; enfin Vassilis Varvaresos terminera le festival en piano solo avec la Barcarolle de Chopin et, en apothéose, une œuvre de sa composition, Grande Paraphrase brillante sur « Star Wars ».

Perspectives enthousiasmantes

L’aura de Piano à Porrentruy et de Piano à Saint-Ursanne s’étend progressivement et se propage crescendo loin à la ronde. De grands interprètes jalonnent les programmations et livrent leurs secrets d’interprétation. De jeunes artistes se dévoilent, des espoirs de la jeune génération émergent et compteront demain parmi les grands talents, ceux auxquels nous croyons.

Dans quelques années et avec la perspective de la prochaine ouverture du Théâtre du Jura, la possibilité de proposer des concerts symphoniques avec piano « hors les murs » qui complé­teront de manière délocalisée l’offre faite dans le cadre de nos festivals nous motive et nous pousse à imaginer de nouveaux partenariats fructueux. C’est ainsi que nous souhaitons déve­lopper nos projets et pérenniser nos actions.

 

Piano à Porrentruy / Piano à Saint-Ursanne
Vincent Baume, directeur